R
é
s
e
r
v
E
r

Petit papa “Chalande”

Cela ne vous aura pas échappé, ce week-end nous fêtons Noël ! Et qui dit Noël dit le début des festivités, des repas de famille autour des dindes aux marrons, des bûches et des cadeaux sous le sapin ! Avec un suspense insoutenable pour tous les petits et grands: Le Père Noël viendra-t-il cette année ?

Oui mais voilà, l’origine du vieux bonhome barbu tout de rouge vêtu fait débat ! Bien qu’il soit apparu dans sa représentation actuelle au milieu du XIX ème siècle en occident, ses racines profondes remontent à des rites et croyances antiques ! A l’origine, il y aurait un Saint: Saint Nicolas de Myre . Et notre bon vieux Père Noël serait le fruit d’un mélange entre plusieurs traditions, contes, légendes et folklores …

Pour faire court, un melting pot de toutes les cultures, chacun y ajoutant son accessoire et sa légende ! Et au regard des toutes les origines que lui ont attribuées les ethnologues et sociologues, on peut dire qu’il a roulé sa hotte dans bien des contrées !

Evidemment, Noël renvoie à la chrétienneté puisqu’on fête la nativité, la naissance de Jésus mais pas seulement. En effet dans la Rome antique on fêtait déjà les saturnales la semaine précédant le solstice d’hiver . C’était une grande fête populaire où les barrières sociales tombaient: des repas étaient organisés, on échangeait des cadeaux, les enfants recevaient des figurines et les maisons étaient décorées de houx, de gui et de lierre . Et puis à partir de 274, les Saturnales se sont vues prolongées le 25 décembre par le Dies Natalis Solis Invicti « le jour de naissance de Sol Invictus », le retour du soleil, le rallongement du jour .

Pour ce qui est de sa tenue, certains évoquent une certaine ressemblance avec la mythologie nordique . On y a effectivement découvert un vieillard barbu appelé Thor,  qui se déplaçait en char à bouc élégamment vêtu de rouge ou encore le Dieu celte Gargan, chaussé à la dernière mode de bottes et portant une hotte sur son dos … Vous comprenez que le débat est réellement houleux ! Car beaucoup veulent s’attribuer la paternité de la création de ce mythe qui fait toujours briller les étoiles dans les yeux des plus petits et qui réveille les souvenirs d’enfance dans ceux des plus grands …

C’est surtout au XVIII ème siècle que Le processus qui associe cadeaux, commerce et moments de générosité se met en place dans l’aristocratie, chez les bourgeois et les artisans. Ainsi, la vitrine pleine de jouet et le mythe de la cheminée sont nés .  Dans la deuxième moitié du XIX ème siècle, les immigrants européens majoritairement protestants qui s’installent aux Etats Unis popularisent le veil homme barbu et importent avec eux leur tradition séculaire, leurs légendes des pays froids et leur panoplie complète de rennes, lutins et sapins . Ainsi, il prend le nom de Santa Claus, directement inspiré du Saint Nicolas des Flandres néerlandaises. Et le Père Noël que nous connaissons est issu d’un triple mouvement: l’américanisation, l’uniformisation et la déchristianisation !

Quoi qu’il en soit, qu’il soit appelé Father Christmas ou Santa Claus en anglais, Weihnachtsmann en allemand, ou Père Noël, sa fonction principale est de distribuer des cadeaux aux enfants sages (c’est préférable et bien pratique) . D’ailleurs, chez nous en Savoie, bien avant d’adopter son nom définitif,  il s’appelait Père Chalande! Il passait par la cheminée le jour de Noël et déposait des cadeaux destinés aux enfants . Lui aussi avait une grande barbe blanche et un chapeau pointu. Le mot Chalande vient de “calendes”, et signifie Noël en patois . A cette époque on ne fêtait pas Noël en savourant une bûche moelleuse garnie de crème au beurre… Pour fêter dignement ce jour sacré, une tronche (une bûche en patois savoyard), creusée et remplie de noix et de châtaignes, était disposée dans la cheminée. Quand elle commençait à être bien noircie, les enfants se régalaient de son contenu . Et puis, les rézules (rissoles ou rzules), les petits beignets savoyards à la compote, étaient incontournables pour terminer le repas de Noël en beauté en attendant l’arrivée du Père Chalande .

Alors perpétuons cette belle tradition de partage et de générositécomme le faisaient déjà nos aïeux …

La Résidence Le Grand Tétras vous souhaite un merveilleux Noël !

 

 

Où nous trouver ?